Carence en vitamine C

La vitamine C est un nutriment important qui est généralement ingéré à partir de fruits et légumes frais. Elle remplit diverses fonctions importantes dans l’organisme et contribue au bon fonctionnement du système circulatoire. Mais que peut-il se passer si le corps ne reçoit pas suffisamment de vitamine C ?

Les symptômes d’une carence en vitamine C ne doivent pas être sous-estimés et peuvent rapidement conduire à une dégradation importante de la santé.

Il est donc important d’être conscient de ses habitudes alimentaires. De savoir que vous fournissez à votre corps une quantité suffisante de vitamines.

Cet article a pour but de vous faire comprendre les fonctions essentielles de cette vitamine, ainsi que les causes et les conséquences d’un symptôme de carence. Vous apprendrez également comment reconnaître et traiter une carence en vitamine C et comment vous pouvez la prévenir avec succès.

  • La vitamine C est absorbée par l’alimentation et soutient de nombreux processus importants dans le corps.
  • Une carence en vitamine C peut être évitée et traitée grâce à une alimentation équilibrée.
  • Si les besoins en vitamine C augmentent, des comprimés de vitamines peuvent également être utilisés pour couvrir les besoins quotidiens en vitamine C.

Qu’est-ce que la vitamine C ?

La vitamine C, également appelée acide ascorbique, est une vitamine soluble dans l’eau que l’on trouve à l’état naturel principalement dans les légumes et les fruits. Les aliments transformés tels que la viande et les saucisses sont souvent additionnés de vitamine C sous forme d’antioxydants, qui servent à la conservation et maintiennent la couleur naturelle.

Contexte : Ce que vous devez savoir sur la carence en vitamine C

Avant d’envisager les possibilités de traitement d’une carence en vitamine C, il y a quelques éléments fondamentaux à connaître sur ses causes et ses symptômes.

Quelle est la fonction de la vitamine C ?

Entre autres choses, la vitamine C soutient le métabolisme du corps. Elle contribue à la formation de collagène dans les os et les dents et a un effet antioxydant, ce qui signifie qu’elle élimine les radicaux libres et les espèces réactives de l’oxygène, protégeant ainsi les molécules et les cellules du corps contre les dommages.

Il favorise également la digestion en améliorant l’utilisation du fer dans les aliments d’origine végétale et en inhibant la formation de nitrosamines cancérigènes.

De quelle quantité de vitamine C avez-vous besoin ?

Le corps ne peut pas produire de vitamine C lui-même et ne la stocke pas pour un usage ultérieur. C’est pourquoi la vitamine C doit être absorbée régulièrement par le biais de l’alimentation. Une dose quotidienne d’environ 110 milligrammes de vitamine C pour les hommes et 95 milligrammes pour les femmes est idéale. Les besoins quotidiens des enfants sont un peu moins élevés, ce qui dépend également de leur âge. En revanche, les fumeurs ont un besoin beaucoup plus important de vitamine C. Les femmes enceintes ont également besoin d’une dose plus importante, soit environ 105 milligrammes par jour.

Groupe d’âge : Besoins quotidiens (milligrammes)

  • 1-4 ans : 20
  • 5-13 : 50
  • 14-15 : 85
  • 16 ans et plus : 90-110

Il n’est pas difficile de satisfaire les besoins quotidiens, deux verres de jus d’orange ou un poivron rouge contiennent suffisamment de vitamine C pour fournir un adulte pour la journée. Le brocoli, les groseilles et les baies d’argousier sont particulièrement riches en vitamine C. Si vous souhaitez consommer un peu plus de vitamine C, vous pouvez facilement adapter vos habitudes alimentaires en conséquence.

Cependant, vous devez manger les fruits et légumes correspondants à l’état frais, car la vitamine C est sensible et peut être décomposée par la lumière et la chaleur.

Les aliments congelés contiennent donc toujours plus de vitamines que les produits frais qui ont été conservés un peu plus longtemps.

En outre, de nombreux aliments contenant beaucoup de vitamine C sont importés de loin et sont souvent exposés à la chaleur, à l’eau et à la lumière pendant le transport, ce qui réduit considérablement la teneur en vitamines.

Qu’est-ce qui peut provoquer une carence en vitamine C ?

Une carence en vitamine C se présente généralement sous la forme de symptômes de carence qui peuvent être attribués à un apport insuffisant ou à un besoin accru et qui peuvent être nuisibles à la santé. Cependant, une carence en vitamine C peut apparaître même si vous avez une alimentation saine avec beaucoup de fruits et de légumes. Cela peut se produire lorsque l’organisme ne peut utiliser la vitamine C qu’en quantité insuffisante, ce qui est souvent le cas des troubles gastro-intestinaux, qui entraînent un métabolisme insuffisant de la vitamine C.

Une carence en vitamine C peut également être due à un besoin accru.

Une des causes des symptômes de carence est le sport de haut niveau, car une activité physique accrue entraîne un besoin plus important en vitamine C. Il en va de même pour la grossesse et le manque de sommeil. Dans ces cas, la vitamine C absorbée par l’alimentation est souvent insuffisante pour compenser les symptômes de carence.

D’autres facteurs peuvent être un régime alimentaire unilatéral dans lequel on ne consomme pas assez d’aliments riches en vitamines et certaines maladies comme les rhumes.

Les personnes âgées sont souvent exposées à un risque plus élevé de symptômes de carence en raison d’une modification des habitudes alimentaires, tandis que les personnes qui fument ou qui sont particulièrement souvent soumises à un stress accru ont un besoin accru de vitamines.

Comment obtenir davantage de vitamine C ?

Si vous remarquez des symptômes qui indiquent une carence en vitamine C, vous devez faire quelque chose pour y remédier le plus rapidement possible. Le mieux, cependant, est d’assurer une prévention efficace grâce à une alimentation équilibrée comportant suffisamment de fruits et de légumes frais, qui apportent des vitamines à l’organisme de manière naturelle. Les régimes alimentaires unilatéraux et les aliments fabriqués industriellement sont à éviter. Les fruits et légumes qui contiennent beaucoup de vitamine C sont notamment les brocolis, les kiwis, les tomates et les agrumes.

Les citrons et autres agrumes contiennent des taux élevés de vitamine C.

Dans la plupart de ces aliments, cependant, la teneur en vitamine C est fortement réduite lorsqu’ils sont exposés à une grande chaleur, par exemple lors de la cuisson. La vitamine C sous forme de compléments alimentaires est donc une alternative.

La vitamine C est souvent prise sous forme de comprimés effervescents.

Cette option est particulièrement adaptée si vous ne bénéficiez pas d’un apport suffisant en vitamine C, même dans le cadre d’une alimentation consciente, ce qui peut être le cas si vous avez un besoin plus important de vitamines en raison d’une activité physique accrue ou du stress, ou si, selon la saison, il n’y a pratiquement pas de fruits frais régionaux.

Quels sont les symptômes d’une carence en vitamine C ?

Une carence en vitamine C se manifeste d’abord par divers symptômes, d’abord assez discrets, tels que la faiblesse, la fatigue et les douleurs musculaires. Si la carence en vitamine C n’est pas correctement reconnue à ce stade, de nombreux autres symptômes peuvent se développer au fil du temps, comme une insuffisance cardiaque, une dépression, de la fièvre, de la diarrhée ou des saignements des gencives.

Comme un taux équilibré de vitamine C vous aide à vous détendre et à vous calmer, un manque de vitamine C peut entraîner une irritabilité accrue et des sautes d’humeur. La fatigue et l’épuisement constants peuvent également faire partie des symptômes, car la vitamine C favorise les performances physiques et a un effet direct sur la santé des muscles et des articulations.

En effet, sans une quantité suffisante de vitamine C, le corps ne peut pas absorber correctement certains minéraux, ce qui entraîne une faiblesse musculaire. De même, la diminution de la qualité du sommeil peut apparaître comme un symptôme, qui peut à son tour entraîner un manque de sommeil et des douleurs articulaires.

La vitamine C favorise l’élimination des substances nocives et prévient ainsi le vieillissement prématuré de la peau. Elle favorise également l’hydratation de la peau et l’absorption de nutriments et de liquides importants. L’effet antioxydant de la vitamine C favorise également la purification du sang et réduit les substances nocives dans l’organisme.

Comme bon nombre de ces symptômes peuvent être attribués à diverses causes, la carence en vitamine C n’est souvent pas immédiatement reconnue comme étant la cause de ces plaintes.

Sur une plus longue période, une carence en vitamine C peut contribuer au développement de troubles chroniques. Ce risque existe surtout pour les personnes qui sont déjà à risque accru en raison d’une carence en vitamine C, comme les fumeurs, les diabétiques et les personnes âgées.

Les carences graves peuvent entraîner des saignements de la rétine de l’œil ou même du cerveau, une sensibilité accrue à la douleur ou des dommages aux articulations et aux os qui entravent la croissance. Les enfants souffrant d’une carence en vitamine C souffrent souvent de fatigue, de perte d’appétit, et perdent rapidement du poids et ont de multiples ecchymoses sur le corps.

Peut-on consommer trop de vitamine C ?

Si vous consommez trop de vitamine C, l’excès est éliminé du corps par les reins, par l’urine. Une surdose n’est donc guère dangereuse pour les personnes en bonne santé. Si vous êtes particulièrement sensible à la vitamine C, des problèmes digestifs et des diarrhées peuvent survenir.

Pour les personnes en bonne santé, une consommation excessive de vitamine C ne présente pratiquement aucun danger.

Le risque est légèrement plus élevé pour les personnes souffrant d’une insuffisance rénale. En effet, l’excrétion sollicite principalement les reins, ce qui peut entraîner plus rapidement des effets secondaires.

Un autre danger d’un surdosage de vitamine C est la formation accrue d’acide oxalique, qui se forme à une concentration élevée de vitamine C et peut contribuer à la formation de calculs rénaux.

Indépendamment de cela, certaines personnes sont allergiques à la vitamine C. C’est assez courant mais souvent mal reconnu car une réaction allergique peut souvent provenir de nombreux autres ingrédients dans les aliments contenant de la vitamine C, comme les conservateurs utilisés pour traiter les légumes et les fruits ou les ingrédients de l’aliment lui-même Les allergies peuvent inclure des rougeurs, des démangeaisons et des cloques

Carence en vitamine C : Approches de traitement

La meilleure façon de prévenir une carence en vitamine C est de faire de la prévention ciblée. Différentes approches peuvent être utilisées pour s’attaquer au problème.

Une alimentation riche en vitamine C

Il n’est pas rare que les gens n’obtiennent pas la quantité optimale de vitamine C par leurs habitudes alimentaires. Un régime alimentaire qui résout ce problème en faisant attention à une alimentation équilibrée qui assure un apport régulier et suffisant en vitamine C. En intégrant des aliments riches en vitamines tels que le brocoli et les agrumes dans votre alimentation, il est généralement possible de prévenir presque toutes les formes de carence en vitamine C.

L’alimentation : Teneur en vitamine C pour 100 grammes (milligrammes)

  • brocoli : 110
  • Ail sauvage : 150
  • paprika : 140
  • Acérola : 1700
  • orange : 50
  • kiwi : 100

Comprimés de vitamine C

Les comprimés de vitamine C peuvent être utilisés comme complément alimentaire pour répondre aux besoins. Ils sont disponibles en vente libre dans les pharmacies et se présentent sous différents dosages et formes.

Pour traiter une carence en vitamine C par une alimentation saine, il est recommandé de consommer des légumes verts comme le brocoli.

Les comprimés contiennent chacun entre 100 et 1000 milligrammes d’acide ascorbique, ce qui peut facilement couvrir les besoins quotidiens. Toutefois, il est préférable de demander conseil à un médecin ou à un pharmacien pour savoir quel dosage et quelle forme de dosage vous conviennent le mieux.

Auto-diagnostic et visite chez le médecin

Comme nous l’avons mentionné, les premiers symptômes d’une carence en vitamine C sont, au départ, assez banals et peuvent également avoir d’autres causes. Cependant, si plusieurs des symptômes typiques d’une carence apparaissent sur une longue période, vous devez absolument consulter un médecin, car les effets à long terme d’une carence en vitamines peuvent avoir un impact sérieux sur la santé physique.

Un diagnostic définitif ne peut être établi que par une analyse de sang, mais les habitudes alimentaires sont également décisives pour déterminer une carence.

Si vous êtes examiné par un médecin si vous suspectez une carence en vitamine C, vous pouvez également obtenir des conseils sur les options possibles pour traiter la carence, qu’il s’agisse d’une alimentation équilibrée ou de comprimés de vitamines comme complément alimentaire.

Conclusion

Il ne faut pas sous-estimer les dangers qu’une carence en vitamine C non remarquée ou mal interprétée représente pour la santé. Même si ceux-ci semblent relativement inoffensifs au début, ils peuvent, avec le temps, avoir un impact négatif majeur sur le bien-être.

Heureusement, le traitement d’une carence en vitamine C est assez simple. La meilleure option consiste à prévenir une telle carence en adoptant un régime alimentaire équilibré et sain, qui contient suffisamment de fruits et de légumes riches en vitamines pour répondre à vos besoins quotidiens.

Si cette quantité n’est pas suffisante en raison d’une maladie ou d’un besoin accru, les besoins en vitamine C peuvent également être couverts par l’utilisation de comprimés de vitamines. Non seulement ceux-ci sont disponibles dans toutes les pharmacies sans ordonnance, mais ils sont aussi relativement peu coûteux.